La laïcité française sert-elle à discriminer les musulmans? L’historien israélien Shlomo Sand donne son point de vue dans un article traduit de l’hébreu sur Le Club de Mediapart.

Extraits:

“J’ai maintenant compris que la laïcité française, que j’ai tant révérée, et à laquelle je me suis identifié, pouvait aussi facilement être dévoyée et servir d’alibi à une discrimination civile. De même, j’ai commencé à suspecter qu’un féminisme douteux, qui prétend combattre pour l’égalité de genre au sein de la famille musulmane, sans prendre le moins du monde en considération les points de vue des candidates à l’égalité, peut facilement servir de couverture à un racisme culturel.”

“En 2016, soit un an après cet événement marquant, les londoniens choisirent d’élire comme maire de leur ville : Sadiq Khan, membre du Parti Travailliste. Fils d’une famille d’immigrés pakistanais, Sadik Khan est aussi un musulman pratiquant, venant prier le vendredi à la mosquée. La majorité des londoniens laïques estiment que la pratique religieuse de leur maire ne les concerne pas.”

“Renaud Camus, Alain Finkielkraut, Éric Zemmour et tous leurs semblables peuvent se rassurer : de même que le remplacement français de masse n’a pas réussi en Algérie à l’époque du colonialisme, il n’y a pas de risque de « grand remplacement » dans la France d’aujourd’hui. En fin de compte, le voile ne constitue aucunement une menace sur la culture française, tandis qu’en revanche, nombre d’autres facteurs, dans la mondialisation audio-visuelle, rongent la culture française. Ces facteurs, qui ne sont pas musulmans, sont surtout produits par des compagnies géantes américaines.”

Lire la suite ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.